Navigation Menu+

Les ordinateurs quantiques plus puissant que les ordinateurs classiques

Les ordinateurs quantiques plus puissants que les ordinateurs classiques

Malheureusement, ce sont souvent les guerres qui ont permis à la recherche de connaitre des avancées notables. Ce concept est vrai dans le cas des ordinateurs. C’est pendant le dernier conflit mondial que les spécialistes ont mis en place un système qui peut être considéré comme l’ancêtre des ordinateurs. Il s’agit de la machine à crypter utilisé par l’empire Britannique et dénommé  Colossus.

colossus.jpg

Heureusement, depuis de nombreux progrès ont été faits. Aujourd’hui nous somme passé à l’ère des ordinateurs quantiques, des machines d’une puissance sans commune mesures avec les ordinateurs conventionnels.

Ce qui différencie les ordinateurs quantiques des ordinateurs conventionnels

Les ordinateurs conventionnels utilisent un langage binaire basé sur des valeurs qui peuvent correspondre à deux états, 0 ou 1(ou encore oui ou non), plus communément appelé des bits.Bien que permettant de nombreuses possibilités, ce système montre ses limites avec l’explosion des données à exploiter et à stocker. Les scientifiques ont donc mis au point un nouveau système de langage pour les ordinateurs dénommés qbits, pour quantique bits.

ordinateurs-quantiques.jpg

La différence, c’est que dans les ordinateurs quantiques, les valeurs 0 ou 1 peuvent être mélangées entre elles, ce qui permet un nombre beaucoup plus important de combinaison pour composer le langage permettant aux ordinateurs de fonctionner.

Avantages et inconvénients des ordinateurs quantiques

Les avantages des ordinateurs quantiques sont impressionnants car on comprend que ce système permettra de gagner énormément de place, de temps, et de puissance en terme de calcule. Certains spécialistes n’hésitent d’ailleurs pas à affirmer qu’aucun calcule ne pourra résister à un ordinateur quantique. Cela ouvre de nombreuses perspectives pour les recherches concernant les sciences et la médecine. L’envers de la médaille c’est que ces mêmes spécialistes prédisent qu’aucun code chiffré ne pourra résister à la puissance de calcul des ordinateurs quantiques. C’est-à-dire qu’aucun code secret de code bancaire ou aucun mot de passe ne pourra résister à cette puissance. D’où l’inquiétude de nombreuses organisations, y compris gouvernementales, à travers le monde, qui tremblent à l’idée de ne plus pouvoir être protégées par un système de cryptage conventionnel.